Depuis toujours, les gens de BMO sont fiers que leur Banque soit la première banque du Canada. C’est en 1950 qu’on a vu l’expression « La première banque du Canada » aux fenêtres des succursales et qu’elle est devenue la signature habituelle des documents publicitaires.

En 1967, au moment du lancement du M souligné, le slogan s’est officiellement intégré à la marque. Plus tard, quand le bleu vif a remplacé le vert comme couleur officielle de la Banque, on l’a rapidement qualifié de « bleu Banque de Montréal ».

En 1975, la Banque de Montréal est devenue le principal locataire d’un nouvel immeuble de 72 étages dans le quartier des affaires de Toronto, à l’angle des rues King et Bay. L’édifice a d’abord porté le nom de « First Bank Tower », avant de devenir la « First Canadian Place ».

L’expansion vers l’ouest. Premier arrêt : Winnipeg

En 1880, lors de l’arrivée du premier train du Canadien Pacifique à Winnipeg (un village « … boueux, ayant bien mauvaise réputation… », disait-on), un représentant de la Banque de Montréal se tenait sur le quai afin de saluer l’événement. En effet, la Banque avait ouvert sa première succursale à Winnipeg en 1877, dans un immeuble appartenant à la Compagnie de la Baie d’Hudson, à l’angle des rues Main et Broadway. Le village ne comptait alors que 4 000 habitants. La Compagnie de la Baie d’Hudson faisait encore du commerce à l’intérieur des fortifications de Fort Garry. ll s’agissait d’une communauté isolée, constituée de pionniers, où ne s’était pas encore matérialisé l’afflux de colons à la recherche de terres.

Cinquante ans plus tard, en 1927, Winnipeg était devenue le centre financier de l’Ouest du Canada, et le troisième en importance au pays. La même année, le nombre des effets de compensation qui y étaient négociés équivalait à celui des effets de compensation combinés des 10 autres villes qui la suivaient dans l’ordre.

Load more

À qui la fortune sourit volumes 1 et 2

L’histoire définitive de l’une des banques les plus anciennes d’Amérique du Nord, À qui la fortune sourit : La Banque de Montréal et l’essor financier de l’Amérique du Nord, volumes 1 et 2, par Laurence B. Mussio.

Allez sur le site de McGill-Queen’s University Press pour commander votre exemplaire.

Un destin plus grand que soi

Rendant hommage à la première banque au Canada, le livre riche en images Un destin plus grand que soi : L’histoire de la Banque de Montréal de 1817 à 2017, de Laurence B. Mussio, raconte l’histoire captivante de la Banque, de sa fondation jusqu’à aujourd’hui.

Visitez le site de McGill-Queen’s University Press pour commander votre exemplaire.


Top

Your browser is out of date and is not supported. Some features of this web site may not display correctly. Please update your browser to one of the following:

Images on this website are property of Bank of Montreal unless otherwise noted. Unauthorized use is prohibited.

I understand