Établir une banque il y a deux cents ans

1-4-2-column-width-dd

Carte postale présentant la rue Saint-Jacques et la Banque de Montréal, en 1830.

Lorsque neuf commerçants montréalais ont mis en commun leurs ressources financières afin de créer une banque en°1817, le Haut-Canada et le Bas-Canada (aujourd’hui l’Ontario et le Québec) étaient encore des colonies britanniques. Montréal, alors le centre du commerce au pays, comptait moins de 20 000 habitants. On était encore à un demi-siècle de la Confédération.

Le transport ferroviaire n’existait pas encore. Les gens se déplaçaient à pied, à cheval ou en calèche. En diligence ou en traîneau, le trajet entre Montréal et Québec prenait trois jours et au moins une semaine entre Montréal et Kingston.

Il n’y avait ni télégraphe ni aucun autre moyen de communiquer à distance. Il faudrait encore soixante ans pour que le téléphone soit inventé. À Montréal, il n’y avait ni électricité, ni lampadaires, ni forces de l’ordre.

Malgré ces obstacles – et de nombreux autres – la Banque de Montréal s’y établit et, en moins d’un an, se dota d’agences (succursales) à Québec, Kingston et York (aujourd’hui Toronto). Ce fut un accomplissement remarquable.


Haut

Votre navigateur n’est plus à jour et n’est pas optimisé pour ce site. Certains éléments du site Web pourraient ne pas s’afficher correctement. Veuillez mettre à jour votre navigateur en suivant l’un des liens ci-dessous :

Les images qui figurent sur ce site Web sont la propriété de la Banque de Montréal, sauf indication contraire. Il est interdit d’en faire un usage non autorisé.

Je comprends