Les très grands livres de la Grande Guerre

Pendant la Première Guerre mondiale, une époque où de nombreuses femmes sont entrées au service de la Banque, on continuait d’imputer les opérations manuellement dans les imposants grands livres. Or, certains d’entre eux étaient devenus si volumineux qu’une personne seule ne pouvait pas les transporter de la chambre forte et les y retourner. Pour aider ses employées, la Banque a entrepris d’adopter un format de grand livre à feuilles mobiles, que l’on pouvait retirer pour les manipuler plus facilement.


Haut

Votre navigateur n’est plus à jour et n’est pas optimisé pour ce site. Certains éléments du site Web pourraient ne pas s’afficher correctement. Veuillez mettre à jour votre navigateur en suivant l’un des liens ci-dessous :

Les images qui figurent sur ce site Web sont la propriété de la Banque de Montréal, sauf indication contraire. Il est interdit d’en faire un usage non autorisé.

Je comprends