« Ma Banque» pour plus d’un million de Canadiens

3-1-2-main-dd-fr

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Canadiens s’apprêtaient à entrer dans une nouvelle ère de prospérité, à dépenser plus et à adopter une attitude favorable au changement. Les organismes et institutions du passé, trop formalistes, semblaient désormais vieux jeu et dépassés.

Aussi désireuse de renouveau, la Banque lança alors sa campagne avec le slogan « Ma Banque », en ciblant plus que jamais le consommateur canadien moyen, lui faisant découvrir l’innovation et la croissance à sa portée.

Ce slogan mettait l’accent sur les besoins individuels et puisait à même la croyance selon laquelle les gens, pour être prospères et heureux, devaient confier la gestion de leurs avoirs à une banque qui comprenait leurs valeurs et objectifs de style de vie, et pouvait les aider à les atteindre.

La campagne marqua un tournant pour la Banque de Montréal – non seulement en raison de son succès, mais aussi parce qu’elle a contribué à définir sa marque et ce qui la distingue. Le principe selon lequel « l’argent, c’est personnel » continue de la guider dans ses activités encore aujourd’hui.


Haut

Votre navigateur n’est plus à jour et n’est pas optimisé pour ce site. Certains éléments du site Web pourraient ne pas s’afficher correctement. Veuillez mettre à jour votre navigateur en suivant l’un des liens ci-dessous :

Les images qui figurent sur ce site Web sont la propriété de la Banque de Montréal, sauf indication contraire. Il est interdit d’en faire un usage non autorisé.

Je comprends